CRISE NIGERIENNE: Présidentielle – Jour J

Niger_Mahamane Ousmane, Moussa Djermakoye Moumouni, El Hadj Seïni Oumarou, El Hadj Ousmane Issoufou, Mme Bayard Mariama Gamatié et Dr Amadou Boubacar Cissé sont 6 candidats parmi 10 à la présidentielle 2011.

Niger_Mahamane Ousmane, Moussa Djermakoye Moumouni, El Hadj Seïni Oumarou, El Hadj Ousmane Issoufou, Mme Bayard Mariama Gamatié et Dr Amadou Boubacar Cissé sont 6 candidats parmi 10 à la présidentielle 2011.

Quelque 6,7 millions de Nigériens sont appelés aux urnes ce 31 janvier 2011 pour élire leur président et leurs 133 députés. Dix candidats se présentent à la magistrature suprême, et il n’y a pas de sortant, en l’absence du président Tandja renversé en février dernier par un coup d’Etat. L’élection est donc très ouverte. Ce scrutin marque la dernière étape de la transition vers un régime civil. Le nouveau chef de l’Etat devrait être investi le 6 avril prochain.

Bien malin qui pourrait donner aujourd’hui le nom du futur président du Niger, un président qui sera forcément issu du sérail politique.

L’opposant historique Mahamadou Issoufou,  espère que « l’heure de la victoire a sonné », son slogan de campagne. Mahamadou Issoufou était déjà en 1999 et en 2004, au second tour de la présidentielle contre Mamadou Tandja. Son surnom, c’est Zaki : le lion, il en a la ténacité et le courage. Son fief est la région de Tahoua. Chef de l’opposition, à la tête du PNDS (Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme), il a mené la résistance contre le tazartché du président Tandja en 2009.

L’autre leader anti-tazartché, c’est Hama Amadou. Ancien Premier ministre de Tandja, il a été lâché par son camp et a connu la prison. Hama Amadou est un fin stratège qui sait rebondir. Aux dernières locales, son tout jeune parti, le Moden Lumana, a réalisé le 3ème meilleur score.

Seini Oumarou, le candidat du MNSD (Mouvement national pour la société de développement) incarne la continuité du pouvoir du président Tandja. Fragilisé par la perte de militants, le MNSD de Seïni Oumarou a cependant fini deuxième aux locales.

Mahamane Ousmane, le faiseur de roi

Mahamane Ousmane, premier président démocratiquement élu en 1993, est le faiseur de roi. Celui qui par deux fois a favorisé la victoire de Mamadou Tandja à la présidentielle. Replié à Abuja durant le tazartché, ses militants lui reprochent d’avoir été trop discret durant cette lutte pour la défense de la démocratie.

Six autres candidats se présentent : Chaiffou Amadou du RSD-gakiya (Rassemblement social-démocrate, Moussa Moumouni Djermakoye de l’ANDP (Alliance nigérienne pour la démocratie et le progrès, Amadou Boubacar Cissé de l’UDR-Tabbat (Union pour la démocratie et de la République, Ousmane Issoufou Oubandawaki de l’ARN (Alliance pour la réconciliation nationale), et deux candidats indépendants : Abdulaye Amadou Traoré et une femme Mariama Bayard Gamatié.

Le second tour de la présidentielle aura lieu le 12 mars 2011.

(Source RFI)

Tags:

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.